RSS
  • J’ai (re-re-re) vu BEACH HOUSE @ Trianon

    23. Nov. 2012, 7:19

    Tue 20 Nov – Beach House, Holy Other

    Direction Paris XVIII, destination Trianon. Sur la route, j’ai peur d’être déçu, la dernière fois que j’ai vu Beach House c’était au clair de lune à Rock En Seine, difficile de faire mieux. J’arrive à Pigalle, et comme un con, je décide de me rendre à pied au Trianon. Je pense à cette déception latente quand je m’aperçois que je suis à Blanche alors que je devrais être à Anvers. C’est sympa comme quartier d’ailleurs, aucun distributeur de billet, par contre, il y a autant de Sex Shop que de Starbucks à New-York. Bref je rebrousse chemin et je note qu’il faut que je m’achète une boussole (Ce sera l’occasion de remettre la boussole à la mode).
    Je m’auto-congratule d’être toujours en avance d’au moins une heure, je passe devant feu l’Elysée Montmartre (le jeu de mot était d’une insolente facilité) et j’arrive enfin au Trianon. En attendant, je commande déjà une place pour le concert de Beach House à La Cigale le 22 mars. 19h15, on nous laisse entrer, je vais enfin avoir ma bière à l’eau à 7 euros. La (belle) salle du Trianon se remplie petit à petit. Je retrouve une amie de Pitchfork Festival quand Holy Other entre en scène. Il ne s’encombre pas d’un « bonjour », il commence directement à jouer. Un set fort sympa entre witch House, electronic et dark ambiant.
    Il est 21h, Beach House entre en scène sous un tonnerre d’applaudissements. Alex Scally enlève ses chaussures, Victoria Legrand derrière son synthé est juste ravissante et Daniel Franz se contente d’être à la batterie. Derrière eux, 4 gros spots font plein feu et annoncent la couleur. Ils commencent le concert par Wild, entrée on ne peut plus sauvage. Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que tout le monde soit sous le charme. Je note que très peu de gens ont sorti leur portable/appareil photo, c’est bon signe, toute la salle commence à danser/transcender [On a le public qu'on mérite]. Victoria Legrand chante, les connaisseurs attendaient silencieusement le son de sa voix, les autres restent bouche bée. Vient Walk In The Park, puis Other People, je me décide enfin à sortir mon portable de ma poche pour appeler une amie qui rêverait d’être à ma place (voire à la place du synthé que pianote Victoria). Cette chanson est tout simplement magnifique. Les lumières rouges et le nuage de fumée ont fini de nous emporter dans un monde parallèle. Je raccroche, je ne suis pas chez Free, je n’ai pas encore tout compris. Sur Lazuli, la voix de Victoria me transporte, aucune drogue n’est à la hauteur de cette sensation, je suis bien. Sur mon petit nuage, les titres s’enchaînent (Gila, Norway, Master Of None, The Hours, On The Sea, Silver). Dès les premières notes de Zebra, je rappele mon amie, elle ne peut pas me parler mais si elle le pouvait elle m’insulterait sûrement. Je savoure. Puis arrive Wishes, rien de comparable avec la version du LP 33rpm. La performance scénique est époustouflante. Victoria vit chaque morceau comme si c’était la première fois. Ses mimiques me font littéralement craquer … mais on s’éloigne du sujet. Take Care, puis New Year et finalement Myth, les chansons s’enchainent avec une fluidité insolente…
    Je ne vois pas le temps filer et c’est déjà la fin. La salle crie, hurle, applaudie. Il y aura forcément un rappel Alex a oublié ses chaussures, il va ruiner ses chaussettes bleues (Chaussettes de l’Alliance Bleue ?). Le groupe revient. On repart avec Real Love suivi de 10 Mile Stereo, la puissance scénique est à son paroxysme, le stroboscope se cale sur le rythme, les gens sont euphoriques.
    En final, le groupe nous gâte avec Irene. Daniel fait signe à l’ingé de pousser à fond, la caisse claire de la batterie nous fait frissonner, sa voix nous pénètre et la guitare nous titille les chakras. Un savoureux dessert, a strange paradise.
    Comme à son habitude, Victoria nous fait part de ses progrès en français.
    Cette fois ci, ils s’en vont vraiment, Alex a repris ses chaussures…
    Je me sens bête d’avoir eu peur d’être déçu.

    La review, avec vidéo est là http://wemakemixtape.com/jai-vu-beach-house-encore-une-fois-au-trianon/773
  • Setlist

    21. Sep. 2012, 13:41

  • SetList

    21. Sep. 2012, 13:40